Gonfle tes pneus on part sous le soleil de San Diego

Deux semaines aux portes du Mexique

L'échange d'appartement

Jour 10 :

Nous arrivons du désert de Palm Springs dans le désert de Mojave, on vient d'effectuer un road-trip de neuf nuits à travers la Californie, le Nevada et l'Arizona (articles et photos sur le blog). On a quitté la chaleur intense de la ville balnéaire et huppée de Palm Springs.

En fait j'ai échangé mon appartement de Montpellier avec des habitants de San Diego pendant trois semaines... J'ai fait le choix de n'y rester que deux semaines et de vadrouiller dans l'Ouest Américain une petite dizaine de jours.

C'est un peu la surprise ce soir car on doit récupérer les clés du super appartement dans lequel nous allons vivre pendant quinze jours!! Les voisins du couple de californiens sont prévenus que des "inconnus" doivent occuper la maison. Depuis une semaine ce couple de californiens vit chez moi!! Une de mes meilleures amies les a brieffé sur les fonctionnalités de mon appartement.

Maintenant c'est à nous de découvrir les lieux en compagnie des voisins californiens. Il n'y a pas à dire, la vue sur la baie de San Diego est splendide. Les photos et la vue de leur appartement sont vraiment plus belles en vrai.

Il est vingt heures et la nuit commence à tomber. Les voisins sont partis, on est chez nous!!

Jour 11 : De la frontière mexicaine à la plage de Pacific Beach

Jour 11 :

Ce matin nous avons hâte d'aller nous balader le long de la baie de San Diego. "L'effort" sera facile à effectuer, la balade le long de la baie passe à dix mètres de "notre" terrasse!! Le vent frais me décoiffe et j'aime pas ça!!hahaha Après une petite heure à découvrir ces superbes étendues de sable bordées par des maisons assez luxueuses (j'exagère un peu) nous voilà sur la route de El Cajon. Le couple de californiens m'a loué deux rails afin que je puisse descendre dans leur salon (trois marches). Les rails ne faisant pas l'affaire nous sommes partis négocier une rampe plate (un style de planche)... Le magasin est à El Cajon.

Une fois dans cette ville, on sent la proximité avec le Mexique!! Les gens ne sont pas moustachus, ne portent ni sombreros, ni ponchos mais parlent beaucoup espagnol. La frontière est à quarante minutes... Notre quartier est Pacific Beach.

Et si maintenant on allait à Tijuana où simplement à la frontière mexicaine ? (la frontière mexicano/américaine est la plus passagère au monde )

Allez c'est parti pour San Ysidro la dernière ville américaine avant le Mexique. Les longues distances obligent les américains à se déplacer en voiture. Faire de la voiture sur ces larges routes et ces merveilleux paysages ne relèvent pas de l'effort mais du plaisir...surtout quand c'est pas tous les jours lol! Nous avons choisi le restaurant le plus typique. La devanture est rouge et jaune, ça s'appelle "Pozoleria". L'accueil est chaleureux, le restaurateur nous propose ses menus. Sans surprises, derrière les fourneaux on cuisine des tacos, burritos, quesadillas ou enchiladas...! C'est (presque) le Mexique ici!!! De notre table nous avons vue sur la rue principale et on peut dire que dehors on y traînerai pas la nuit...

J'ai lu beaucoup de commentaires de voyageurs allant à Tijuana. Passer la frontière pour rejoindre Tijuana est tentant pour le fun...mais la réalité vous en empêche! Sans oublier les deux ou trois heures d'attente au poste frontière en revenant du Mexique... Du coup, nous sommes allés nous promener dans l'Outlet de San Ysidro (outlet : zone commerciale extérieure). En revanche je tenais absolument à voir le "mur" anti-immigration. Ce mur est une nette démarcation entre l'américaine San Ysidro et la mexicaine Tijuana (photo internet)!

 

Il est 16h et il fait chaud! C'est parti pour Pacific Beach, notre quartier! Nous ne sommes pas encore venu apprécier le bord de mer même si on s'est baladé en bord de baie ce matin... En se promenant le long de la longue balade je me suis rendu compte que ce paysage ne m'était pas inconnu!! On a tous été bercé aux films américains et ce décor me fait penser au film "Point Break". Des surfeurs, des skateurs ou des bmx bref tous les sports de glisse sont omniprésents sur cette plage...

En fait San Diego est la huitième plus grande ville américaine en nombre habitants (1 million 300 000) mais est certainement la plus cool d'après les américains!! C'est vrai qu'on s'y sent bien!!

Jour 12 : Du Balboa Park au Gaslamp Quarter

Jour 12 :

Aujourd'hui nous sommes le mardi 12 mai et les mardis tous les musées du Balboa Park sont gratuits!! On a préparé le pique-nique pour le midi au parc. En fait la veille on est allé s'approvisionner en fruits et légumes. L'avantage de ne pas être à l’hôtel est de pouvoir manger autre chose que dans les restos... Pendant dix jours on a été sevré de verdure, j'ai besoin de vert dans mon assiette...!

La balade à l'intérieur de l'immense Balboa Park est très agréable. Le parc abrite le plus grands zoo du monde!! Il paraît qu'on en parle dans le dessin animé "Madagascar"! A 50 dollars l'entrée on s'est quand même abstenu d'y entrer. A la place on a prévu prochainement d'aller voir les phoques dans la baie de La Jolla. Hormis la différence de langage, les animaux du zoo du Lunaret de Montpellier doivent ressembler aux animaux américains...! A notre grand désarroi il n'y a pas de gratuité le mardi pour tous les musées malgré l'information mentionnée dans les guides.

Le parc est si vaste que l'on pourrait presque s'y perdre. Du coup après une longue balade à travers l'architecture hispanique et les grandes allées verdoyantes et paisibles du Balboa. Le Balboa Park est un incontournable de San Diego. Ne pas oublier ses chaussures confortables car la superficie du parc est de 5km2...!

Après un intermède dans une salle de basket ou des étudiants s'entraînaient nous avons repris la direction de Gaslamp Quarter. Le Gaslamp Quarter est le cœur historique de San Diego. De nombreux évènements ont lieu dans ce quartier ou les lampadaires ressemblent à des "lampes à gaz" (Gaslamp). C'est un quartier vraiment sympa. Il y a beaucoup de restos, de clubs, de bars, il y règne une très bonne ambiance dans les rues ! Les balades dans le downtown s'en trouvent très agréables... J'avoue que depuis plus de dix jours (dont le roadtrip ouest américain) je préfère les plages et les grands espaces que les centre-ville même si celui-ci est chaleureux. En revanche, une chose m'intrigue dans cette ville!! Même en plein centre ville je suis impressionné par la propreté de cette ville, on pourrait presque manger par terre!!

Jour 13 : De La Jolla au théâtre d'Oceanside en passant par le marché de Carlsbad

Jour 13 :

Bon, le temps est bien maussade ce matin!! La ballade à vélo prévue le long de Pacific Beach est reportée ultérieurement (évidemment je ne me louerai pas un vélo). Avec ce temps il faut changer nos plans! Notre décision est prise, on se fait la ville de La Jolla! Après avoir dégusté nos pâtes à la sauce tomate dans notre "chez nous" on file à une vingtaine de minutes au Nord de San Diego.

En mettant les "roues" à La Jolla je me doutais que ce serait très "chicos"! Effectivement c'est très résidentiel. On imagine bien des "desperates housewives" promener leurs chiens! Des élagueurs taillent les palmiers, des joggeurs arpentent les rues, les voitures sont magnifiques bref ça ne doit pas être donné à tout le monde de vivre ici! Le temps est gris mais dès que le soleil pointe le bout de son nez on surchauffe... Le vent souffle beaucoup en bord de Pacifique... Je suis décoiffé et j'aime toujours pas ça!! Nous nous sommes donc promener dans les luxueuses rues les cheveux au vent (c'était vraiment le cas de le dire).

Les vagues viennent se frapper contre les collines, les surfeurs en combinaison essaient de rester debout bref tout est un spectacle ici!! Il refait chaud il faut se désaltérer!! Et si on allait boire un smoothie ou manger une glace maison ? On s'est posé en terrasse à observer les passants. On a d'autant plus apprécié car nos choix étaient très bons.

On sent bien que la Californie est un état à part concernant la nourriture. Ici la nourriture saine est importante pour les locaux (ce qui n'est pas le cas partout aux States)!!

Ce soir on doit être au Brooks Theater d'Oceanside. On en a alors profité pour s'arrêter sur un marché à Carlsbad une petite ville côtière. Ce marché est similaire aux nôtres mais certains produits vendus m'intrigue! Par exemple, l'artichaut est l'une des vedettes de ce marché...!!

Après ce petit intermède agricole nous sommes allés manger des tacos en terrasse face à la mer. Nous nous sommes pas régalés mais nous avons eu la surprise de voir une baleine nager à côté d'un plongeur! Beau spectacle!

 

Allez c'est l'heure de bouger et de se rendre au Brooks Theater. J'ai réservé les places depuis plus d'un mois. Quand je voyage à l'étranger j'aime beaucoup prendre les transports en commun, être dans des manifestations sportives ou culturelles... C'est comme ça que je vies mes voyages, en étant immergé dans la population!

Le concert de ce soir est intitulé "International Rythm & Blues Revue". A l'entrée il y a des gens (très) âgés, des jeunes, des quarantenaires, des femmes bref c'est super d'être là pour partager des émotions musicales avec eux. Nous ne sommes pas considérés comme "touristes" car il doit être rare de faire du tourisme dans cette bourgade maritime!! Le lieu est très intimiste. Le théâtre est d'une capacité de trois ou quatre cents places maximum.

Une fois à l'intérieur on sent la chaleur du lieu malgré la froideur dû à la clim'... Plusieurs groupes se sont succédé en proposant du Otis Redding, BB King, Aretha Franklin, etc...

Bref c'était une belle soirée.

Jour 14 : Coup de cœur pour Ocean Beach

Jour 14 :

J'ai lu beaucoup de commentaires sur Ocean Beach et son ambiance très hippie. On vient à peine de se garer que ça sent déjà la weed le long de la plage!! Newport Street est la rue principale de ce quartier ou la détente est de mise. Tous les styles vestimentaires sont acceptés...les chaussettes avec les claquettes ne sont même pas prohibées! La "brigade du mauvais goût" ne peut pas intervenir à Oean Beach!

Les graffitis dominent la majorité des murs de bars et de magasins!! Les sigles "Peace & Love" fleurissent sur les murs. Dans plusieurs zones de petits commerces vous pouvez également trouvé le numéro de téléphone d'un "Green Doctor". En France, un "Green Doctor" serait un dealer de cannabis, celui-ci serait sous les verrous!! Muni d'une ordonnance vous pouvez passer commande et être livré à domicile...!

A Ocean Beach règne une atmosphère vraiment très spéciale ou l'originalité en est la primeur.. Après nous être promenés sous la chaleur et le soleil nous nous sommes réfugiés à l'ombre dans le jardin du Naty's. Le Naty's a bonne cote dans le quartier. Sur le mur est écrit : "Naty's is n°1 at Ocean Beach". Les spécialités sont mexicaines et les tacos y sont rois!

Une fois rassasié nous sommes allés sur le pier.

Le pier est une avancée sur la mer, d'ici nous observons les côtes mais on peut surtout bien observé tous les surfeurs. Le vent s'est intensifié, la météo n'avait pas tort! L'orage se rapproche à grand pas... On a fait les boutiques hippie en attendant que les gouttes ne soient plus supportables! Ca y et il pleut très fort, allez on file à la voiture. Quand on part en voyage on ne prévoit pas ce qu'on peut faire lorsqu'il pleut beaucoup... Alors nous sommes rentrés "à la maison"...!

Nous on a choisi d'aller à cinq minutes d'ici, à Sunset Cliffs National Monument. Sunset Cliffs National Monument est un magnifique parc naturel avec une vue extraordinaire sur l'Ocean, les falaises et les surfeurs. Bon, on a pas de bol car on est dans la voiture à observer le spectacle!! Dehors c'est le déluge... J'imagine le spectacle au coucher du soleil!

Pendant une heure nous avons roulé à la recherche de points de vue. On a pu se rendre compte de la beauté et du calme des rues de San Diego.

La pluie est tombée toute la fin de journée alors nous sommes rentrés...

Jour 15 : De Ramona à Old Town San Diego

Jour 15 :

On est partis sur les mêmes bases qu'hier, la pluie tombe encore... La pluie m'inquiète car j'ai acheté des places de rodéo il y a deux mois et c'est pour ce soir.

Nous avons quitté la maison en tout début d'après-midi pour nous rendre à Ramona une petite ville de 20000 âmes. Ramona est une région vinicole de la Ramona Valley. La pluie ne sévit plus mais le ciel est toujours aussi bouché! En fait on se sent perdu et pourtant on est sur place!! Visiblement Ramona c'est UNE rue et des fermes. Y a pas de doutes c'est bien une ville ou le rodéo est l'activité principale. Les enclos sont occupés par des chevaux de différentes couleurs. Les murs sont tagués de dessins à la gloire des cowboys et du rodéo!

En fait, à quelques dizaines de kilomètres de San Diego on peut se retrouver à papoter avec un hippie ou un cowboy!!! Il n'y a strictement rien à faire avant ce soir vingt heures...et il n'est que seize heures. Allez on va chercher la salle de rodéo. On a tourné dix minutes pour se rendre compte que c'était en extérieur!! Il y a de la boue partout, pour accéder aux abords du terrain de rodéo je vais devoir m'embourber. Quand je vois l'expédition que je vais devoir faire ce soir ça me "coupent les pattes"! Je n'ai plus trop envie de m'aventurer là ce soir. Ce soir il fera quinze degrés avec du vent ou de la pluie (si ça retombe) et je vais salir la voiture et la maison pour une soirée potentiellement annulable ce soir...

Après discussion nous sommes retournés sur San Diego pour y visiter le Old Town (Vieux centre-ville). Le Old Town est à voir car c'est ici que tout a commencé. On est au cœur du centre historique de San Diego. A défaut d'être aller à Tijuana nous sommes presque au Mexique même si nous sommes conscient que ceci est une réplique de l'époque.

Les boutiques mexicaines, les mariachis, les tacos à emporter, les vendeurs de ponchos et sombreros bref on se sent de l'autre côté de la frontière dans le Old Town! Le village pourrait ressembler aux décors de "La petite maison dans la prairie" même si Charles Ingals n'y coupe pas de bois! Pour rendre une ambiance 1880 les commerçants sont vêtus d'habits de l'époque...

Notre passage au temps de la ruée vers l'or a duré une heure et demie...

 

Nous avons filé à Ocean Beach pour y apprécier le coucher de soleil sur la mer....

Jour 16 : De Seaport Village à Coronado Island

Jour 16 :

Il est midi on est sur place devant le quai! Juste à notre gauche l'horizon est bouché, l'U.S Midway le célèbre porte-avion est accosté. Il est une des nombreuses attractions autour de San Diego. San Diego est un port militaire très important aux Etats-Unis. L'U.S Midway fût mis en service après la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui il fait office de musée.

Bon, nous on a opté pour une croisière d'une heure dans la baie de San Diego. Dehors le temps est super gris. J'ai préféré resté à l'intérieur du bateau, Elsa est dehors à prendre des photos. La visite est intéressante, nous longeons la base aéronavale "Naval Air Station North Island" en nous approchant de Point Loma ( la Naval Air Station North Island" a été ouverte en 1917, elle a longtemps été le port d'attache de l'US Navy).

Avec la presqu'île de Coronado, Point Loma sépare la baie de San Diego de l'océan Pacifique. Des phoques bronzent au soleil! Elsa me rapportera qu'à l'approche des phoques l'odeur était insupportable... Notre balade se termine par quelques vues du Coronado Bridge sa forme de boomerang.

D'après les guides touristiques une promenade dans Seaport Village s'impose. Effectivement l'ambiance détendue des restaurants postés face au port de plaisance inspire la tranquillité. Pour couronner l'après-midi qui nous attend, on aperçoit le soleil qui revient en force...

Ca y est il fait chaud! Gaslamp Quarter n'est pas loin c'est ici qu'il faut se restaurer. On cherche un restaurant thai de préférence. Les plats du "Thai Fresh" de Westwood Los Angeles nous manquent... On sait ce qu'on veut!! On trouvé le "Thai Time", il est situé à deux pas du Petco Park où nous serons demain pour un dimanche baseball. Le "Thai Time" nous a régalé et en plus nous étions à l'extérieur à observer un samedi après-midi à San Diego.

Ensuite nous sommes partis pour l'île Coronado. Coronado Island est une île balnéaire très proche de San Diego, ses plages donnant sur l'océan pacifique ont été élues plus belles plages des States.

Après s'être baladé nous sommes rentrés visiter l'hôtel Coronado et son architecture victorienne. C'est dans cet hôtel qu'a été tourné le film "Certains l'aiment chaud" avec Marylin Monroe. A l'intérieur c'est le luxe! Mes multiples voyages au pays de l'oncle Sam m'ont appris que l'on pouvait visiter les hôtels.

Mes côtés culottés m'ont déjà amené à faire comme-ci j'avais ma chambre dans ces lieux luxueux... C'est ainsi que nous sommes rentrés dans une immense salle de réception. Il ne reste qu'une quinzaine de personnes dans la pièce. Elsa n'ose pas rentrer : "t'inquiètes fais comme-ci tu connaissais", "Viens, on va se poser dans la véranda". "Waouh il y a des verres et de la citronnade"!! On est resté une heure a observé les allers et venues des clients et visiteurs de l'hôtel...

On s'est trouvé un petit jeu sympa et rigolo. On fait le doublage des hommes d'affaires vêtus de bermudas et de cigare au bec. Ils sont attablés en contre-bas. "Ils nous ont repéré tu crois, il nous regarde !" On pleure de rire tellement la situation nous amuse. "Bon, on y va sans les regarder bien sur !". Nous sommes repartis en fin d'après-midi par le Coronado Bridge d'où l'on peut apercevoir le Mexique...par beau temps.

Jour 17 : Baseball au Petco Park

Jour 17 :

Depuis hier soir je me sens tout excité à l'approche de mon premier match de baseball. Il est 13 heures et nous sommes dans le Petco Park. C'est un dimanche après-midi au coeur de l'Amérique...

Les familles sont réunies. Le papi, la mamie, les enfants et les petits enfants, tous portent l'écusson des Padres sur leurs casquettes ou leurs maillots. Dans cette ambiance on ne peut que s'évoquer des films où une famille assiste à un match de baseball...

L'affiche du jour oppose les San Diego Padres aux Washington Nationals. Nous sommes super bien placés, ça m'aidera à comprendre un peu mieux les règles...! Nous sommes placés à vingt mètres de hauteur juste derrière le batteur... Elsa discute avec des locaux, elle leur explique également notre roadtrip entre Los Angeles, Las Vegas et San Diego.

Ils sont épatés de savoir que nous sommes là grâce à l'échange de mon appartement.

Un match dure plus de trois heures du coup Elsa est partie faire un tour à l'intérieur du stade. A son retour une demie-heure plus tard je lui explique ce qu'il vient de se passer. Je suis stupéfait!

Le match se déroulait tranquillement sous mes yeux jusqu'à ce que le batteur tape la balle par le manche de sa batte. La balle a ricoché puis est partie en hauteur derrière le batteur avant de se fracasser sur le mur... La balle m'a frôle le visage. A vingt centimètres près le séjour se terminait à l’hôpital avec des dents en moins et un nez aplati...! Les voisins d'Elsa lui explique aussi ce à quoi je viens d'échapper! "Were lucky to you guy" ! Derrière nous, des impacts de balle ont tâchés les murs... Tous les impacts sur les murs du Petco Park sont laissés pour le souvenir. Je peux donc dire que j'ai presque ma signature dans l'antre des Padres...

Après 3h30 de spectacle le score est de 10 à 5 pour les Washington Nationals. Je retournerai voir du baseball à mon prochain voyage aux States. J'ai aimé l'ambiance des 40000 spectateurs, l'atmosphère qui s'y dégageait et la beauté d'un terrain de baseball lorsqu'il est animé.

C'est un super dimanche après-midi.

Pour terminer notre après-midi sport nous sommes rentrés dans le très luxueux hôtel "Manchester Grand Hyatt" pour y prendre uniquement des photos du dernier étage. Avec le cocktail à 20 dollars on ne s'est pas éternisé... La vue y est magnifique. On y aperçoit une partie du Seaport Village et du port de plaisance. On a pu également se rendre compte de la beauté du Coronado Bridge...

La nuit commence à tomber c'est le moment de rentrer.

Jour 18 : Vues de Point Loma

Jour 18 :

Après avoir manger à la maison nous avons décidé de nous rendre à Point Loma.

Avant-hier nous étions en face sur l'île Coronado. Bordée au sud comme à l'ouest par l'océan pacifique la péninsule de Point Loma se repère de loin grâce au phare du Cabrillo National Monument. Le parc du Cabrillo National Monument fût créée en 1913 en hommage à l'explorateur Juan Rodriguez Cabrillo. Le navigateur débarqua dans la baie de San Diego en 1542...!

Cabrillo est représenté à travers une statue héroïque qui regarde vers le large de la baie. De ce parc nous observons encore le Coronado Bridge et les gratte-ciel du downtown . Les vues offertes par ce superbe parc sont impressionnantes tant du côté de l'océan pacifique que du côté de la baie de San Diego.

Le vent souffle pas mal là-haut mais la chaleur du soleil est si douce que ça rend le paysage encore plus exceptionnel! ! En fait le Cabrillo National Monument est situé à vingt minutes de "chez nous". Pacific Beach est très proche de ce magnifique panorama visible sur 360°.

Après une balade au cœur du parc nous sommes redescendus au pied de la colline y observer les piscines naturelles creusées dans la pierre par l’incessant flux de vagues. Avant de profiter de cette vue nous nous sommes arrêtés au cimetière national de Fort Rosecrans. J'avoue que visiter un cimetière lorsque l'on est en vacances c'est assez original... L'alignement des tombes surplombant la mer est vraiment spectaculaire. Ce lieu chargé d'histoires est un cimetière militaire que l'on oublie pas lorsque l'on s'y arrête.

 

La fin d'après-midi approche, on a décidé d'aller flâner le long de la promenade de Pacific Beach afin d'apprécier le spectacle offert par les promeneurs excentriques et les surfeurs...

Jour 19 : Journée à Pacific Beach

Jour 19 : Le temps est idéal pour une belle balade matinale. Le couple de californiens chez qui nous logeons nous ont laissé leurs vélos à disposition. Notre lieu de promenade est tout trouvé. Ce sera un p'tit déjeuner à l'américaine. On veut goûter les plats de chez Kono's à Pacific Beach. Le Kono's est la bonne adresse pour se restaurer face à la mer (lieu recommandé par les locaux)...

Pacific Beach est un endroit merveilleux pour passer la journée. Les petits magasins de location de vélos et de skates sont plein de couleurs et d'originalités. Le long du chemin, vous pouvez trouver des surfeurs trempés sortant de l'eau, des cyclistes à la radio sur l'épaule ou fixé sur le vélo, des skateurs en tongs, etc... Plusieurs bars, restaurants ou marchands de souvenirs sont postés face à la mer.

A Pacific Beach on ressent une tranquillité étonnante. Comme Santa Monica, la plage de Pacific Beach a son manège et son "Grand 8"... On aperçoit ce manège de la maison, il se trouve au Belmont Park. Le Belmont Park est un parc d'attractions très célèbre pour son grand-huit en bois, le Giant Dipper qui date de 1925.

Après une longue balade sous le soleil nous avons emprunté quelques petites rues entre la mer et la baie. Les couleurs sont magnifiques!! Elsa est allé terminée l'après-midi dans la piscine de notre maison.. Quant à moi je me suis posé au soleil devant la baie à observer la vie qui m'entourait.

Je ne connais pas le paradis mais je l'imagine comme ça!

Jour 20 : Sous le soleil de La Jolla et de la musique et des odeurs du marché d'Ocean Beach

Jour 20 : Aujourd'hui c'est notre dernier jour sur les bords du Pacifique. Le soleil est radieux on veut retourner à La Jolla. Nous sommes venus le jour ou il pleuvait. On veut voir les phoques à Children's Pool. Depuis notre croisière je sais que les phoques sentent très fort. A l'origine la Children's Pool est une magnifique petite crique construite pour les enfants. Mais finalement des phoques y ont élu domicile. En fait l'objet de la visite est d'y voir des phoques se faire une baignade ensoleillée à la piscine. Bon, moi j'ai rien vu. En ouvrant les portes de la voiture je sentais que si je m'approchai des phoques j'allais vomir. L'odeur est abominable. Il faut être "champion d'apnée" ou fan de photographie pour les approcher...

Une balade au centre de La Jolla s'impose. On y croise beaucoup de "desperates housewives" à la peau tirée ! Ca sent vraiment les dollars et la chirurgie esthétique ici... La Jolla est vraiment l'un des bijoux de San Diego.

Un petit tour au cœur des luxueuses villas fleuries puis nous nous sommes rendus sur les magnifiques plages de La Jolla Cove. Les falaises, les balades, les vagues et les phoques rendent cet endroit merveilleux. Sur les plages, les locaux jouent au beach volley, aux raquettes ou se font dorer bref j'aimerai vivre ici...

C'est si calme et paisible. De la plage on distingue aisément l'immense croix latine du Mount Soledad, c'est là où l'on se rend.

 Le Mount Soledad est un lieu à voir absolument...par temps dégagée le panorama y est splendide! On imagine parfaitement le contour de la baie et les différents quartiers de San Diego. De là-haut nous visualisons tous les lieux que nous avons visité ces dix derniers jours.

Pour une belle piqûre de rappel je pense que grimper le dernier jour au sommet du Mount Soledad était une bonne idée (involontaire).

Nous sommes mercredi et le mercredi à Ocean Beach c'est le marché d'après-midi! On a souhaité revenir sur Ocean Beach afin d'y humer nos dernières respirations californiennes...

C'est à OB (on dit OB pour Ocean Beach) que pour la première fois j'ai approché de vrais hippies. Dans chaque magasins vous entendez la radio y jouer du Grateful Dead, Jefferson Airplane, etc... Je suis persuadé que certains personnages d'OB sont là depuis les années 60. On sent que le psychédélisme règne le long de ce petit quartier où tous les styles se mélange!

Les murs sont fleuries de tags et de graffitis colorés. Sans étonnement, nous sommes entourés de gens habillés en sari, cravate où tongs. Quand tu arrives à OB t'oublies que tu viens de passer l'après-midi à La Jolla... Les marchands de fruits, légumes, encens, bijoux artisanaux ou musiciens de rue arborent tous un style hippie version Woodstock. Moi qui aurait aimé vivre à cette époque ou la musique et l'authenticité des gens étaient reines je me sens vraiment bien ici.

Les hippies contestaient le matérialisme et le consumérisme des sociétés industrielles. Et si finalement ils avaient raison ?

Commentaires : 0