Bisbee

 

Bisbee était une ville minière. Comme beaucoup de villes minières, elle est située contre une colline escarpée. Marcher dans les rues de Bisbee est un voyage de retour entre la fin du 19ème et le début du 20ème siècle. Juste explorer les boutiques, restaurants, galeries et autres établissements logés dans ces beaux bâtiments anciens est une façon agréable de passer une matinée ou un après-midi.

 

Bisbee a plusieurs galeries d'art et magasins d'antiquités. Beaucoup de gens y vont juste pour regarder les gens. On pourrait décrire les habitants hippies et bikers de Bisbee comme «colorés». 

Bisbee est un état d'esprit agréable: décontracté, un peu décalé, mais avec un sens défini de la communauté. Les gens qui vivent ici veulent vraiment être ici. Les larges environs mènent jusqu'à la frontière mexicaine (Naco).

Je te conseille de faire un tour au "Lavender Pit". Le "Lavander Pit" est l'ancienne mine de cuivre à ciel ouvert de Bisbee. C'est un trou sans fond...vertigineux.                                                                     Eh oui en 1877, un détachement de reconnaissance d'éclaireurs et de cavaliers de l'armée fut envoyé dans les Mule Mountains pour chercher des Apaches considérés comme renégats dans la région. Ce que le traqueur civil Jack Dunn a trouvé à la place étaient des signes de minéralisation indiquant la présence de plomb, de cuivre et peut-être d'argent.

 

La première revendication minière a été jalonnée dans ce qui deviendra plus tard la ville de Bisbee. Le dépôt de cette réclamation, et une foule d'autres ont envoyé des prospecteurs et des spéculateurs se précipiter dans les Mule Mountains dans l'espoir de rendre la ville riche.                                                                                             Bisbee fut bientôt connu sous le nom de "Reine des Camps de Cuivre".
Bisbee a continué à croître et à prospérer.

En 1910, la ville était considérée comme la plus grande du territoire avec plus de 25 000 habitants.

En 1974 la base industrielle liquidé (épuisement des ressources de minerai), le marché immobilier de Bisbee s'est effondré avec la mise en vente de centaines de maisons. La disponibilité de l'immobilier bon marché a attiré des retraités, des "hippies" et finalement un nouveau groupe de spéculateurs.                                                                 Ces nouveaux résidents ont acheté des biens et ont commencé lentement à contribuer à la rénovation de la ville.

 

Le Bisbee d'aujourd'hui est une communauté d'artistes bien connue dont le patrimoine architectural et historique a été préservé.                                                                                                                                                                                           Que t'aimes ou pas les vieilles voitures je te conseille d'aller faire dans Erie Street. Tu ne regretteras pas j'te l'assure!! 

                                                                                                                                                                                                                              (Fais gaffe si t'es en wheelchair, Bisbee est un peu galère à visiter, c'est sacrément pentu dans le coin!!)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.