Si tu aimes les vues sur l'océan, c'est ici qu'il faut venir !

 

Le  Cabrillo National Monument est situé sur les hauteurs de San Diego à Point Loma. Avec la presqu'île de Coronado, Point Loma sépare la baie de San Diego de l'océan Pacifique.

 

Point Loma est un bout de terre prodigieux surplombant la baie de San Diego. De là-haut t'y verras les diversités de couleurs de roches de la falaise puis le phare d'Old Point Loma, emblème de San Diego depuis 1854.               Pour rendre le cadre encore plus époustouflant t'apprécieras le bleu du Pacifique à perte de vue.

 

De l'autre côté c'est grandiose également ! La vue sur Coronado Island et son architecture aux toits rouges attireront ton oeil (surtout si t'es allé y passer un ptit moment pour te tremper les pieds ou faire un chateau de sable !!).              Le Coronado Bridge en forme de boomerang t’impressionnera par son allure unique. Enfin tu seras aux premières loges pour observer la base militaire de San Diego et ses navires de guerre.

 

En hiver, les baleines grises migratrices peuvent être vues au large de la côte. L'habitat de garrigue sauge côtière le long de la piste offre un endroit tranquille pour réfléchir et se détendre. 

 

Maintenant que tu connais le coin où se trouve le Cabrillo National Monument je vais t'expliquer son histoire.

 

Le 28 septembre 1542, Juan Rodriguez Cabrillo débarqua dans la baie de San Diego. C'est un événement puisque pour  la première fois une expédition européenne mit le pied sur ce qui devint plus tard la côte ouest des États-Unis.

 

Le 14 octobre 1913 est né le Cabrillo National Monument. Une statue et un musée dans le Visitor Center commémorent l'exploration de la côte de Californie par Juan Rodriguez Cabrillo. 

 

 

 

Un petit conseil avant d'arriver au Cabrillo NM : Arrêt obligatoire au Fort Rosecrans Cemetery.

 

Oui je sais bien, visiter un cimetière lorsque l'on est en vacances c'est pas ce  qu'il y a de plus funky à faire ! Oui mais là c'est différent...car t'es à Point Loma et sa vue fantastique !

 

Le cimetière de Fort Rosecrans est devenu un cimetière de la poste militaire dans les années 1860. C'est le dernier lieu de repos pour la plupart des personnes qui sont tombées à San Pasqual en 1846 (guerre américano-mexicaine), et pour les victimes de l'USS Bennington en 1905.                                                                   À une époque, il était connu sous le nom de «Bennington National Cemetery». Il est devenu le cimetière national de Fort Rosecrans en 1934 et a été placé sous le système national de cimetière de Veterans en 1973.

 

Attention ces lieux sont uniques pour les amateurs de photos.

 

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.