Voyage avec ton fauteuil roulant...ou pas.

À propos

 

Je m’appelle Fred, j’ai vécu au Havre pendant plus de 30 ans. J’étais doué en sport ou pour faire des bêtises qui inquiètent mes parents. La vie et ses surprises m’ont rattrapé un jour de janvier 1991. Je suis à un mois de mes dix-huit ans.   Depuis je suis tétraplégique de niveau C5-C6. Je ne peux me lever ou me coucher seul et j’ai besoin d’une aide extérieur pour voyager (souvent avec des amis mais aussi avec des inconnues). C’est l’apprentissage du handicap… ! Désormais je fais partie du « monde du handicap ». Mon premier fauteuil roulant sera rouge comme Ferrari... (je n’avais pas le choix)! Bien conscient que ce sera pour la vie, deux choix s’offre à moi : Je rumine et m’injecte des mauvaises ondes ou je me rebelle et prouve qu’on peut réaliser ses rêves malgré tout ?

Je n’ai jamais rêvé de changer de vie. Les personnes valides qui ne connaissent pas ma vie ne comprennent peut-être pas que l’on puisse être heureux en fauteuil roulant. Je comprends ce raisonnement mais je serai tenté de leur dire que dans la vie quel que soit notre situation « il faut aller chercher le bonheur ». Tout se passe dans la tête. Quand on est bien dans sa tête le reste suit…
Aujourd’hui je fais rêver mes amis avec mes escapades de voyages.

On me dit même que j’ai de la chance... 

                                                                  Pour voyager plus et moins cher j'échange mon appartement...!
Alors si mes histoires t'intéresse tu peux également suivre ma page facebook : Les Aventures de Fred Wheelchair 
Dernière escapade : Roadtrip de 3 semaines n Floride (mars 2017)
Prochaine escapade : Barcelone en juin 2017. Roadtrip d'un mois dans l'Arizona en octobre 2017.
 

Mes répliques cultes :

« À la gare, y’avait trois manteaux, dans ces trois manteaux y’avait trois mecs et dans les trois mecs y’avait trois balles. »

"La chance ne sourit pas à ceux qui lui font la gueule"

"La vérité c’est comme une couverture trop petite. Tu peux tirer dessus de tous les côtés, tu auras toujours les pieds froids."

"Tu vois, le monde se divise en deux catégories: ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuses."

«Oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! »