Gonfle tes pneus on part en Californie du Sud

Des étendues de Los Angeles au désert de Mojave en passant par l'As Vegas

Jour 1 et 2 : D'Hollywood à la NBA

Jour 1 :
Ca y est on est arrivé ! Ca fait dix-sept heures que l'on est parti de Montpellier. La nuit est largement tombée... Il est deux heures du matin à l'aéroport de Los Angeles !!

En fait ça fait deux heures et demi que les mécanos de l'aéroport me cherchent une clé à laine pour mon cale-pieds de fauteuil... A notre escale à Atlanta les hommes qui chargent les bagages... et mon fauteuil roulant dans l'avion ont démonté mes cales-pieds ! Ils les ont revissés à l'envers. Il faut une clé à laine sans quoi je vais passer mon séjour dans l'aéroport !! Ils sont bien six ou sept à s'occuper de mon cas. Dans ma tête ça cogite ! Je ne suis pas un stressé de nature mais je dois avouer que je faisais pas le fier !!

La solution enfin trouvée nous sommes enfin parti pour notre hôtel à Hollywood. Pour cette expérience dans l'immensité de la capitale californienne nous logerons à "The Hotel Hollywood" et sa situation parfaite pour prendre le métro et slalomer entre les étoiles d'Hollywood Boulevard.

 

Jour 2 :
Nous voilà dans la minuscule salle de déjeuner de l'hôtel. Le Monsieur de l'accueil s'intéresse au sport. Il parle beaucoup du match de boxe de la veille. En effet hier avait lieu à Las Vegas le "Combat du Siècle" entre l'américain Floyd Mayweather et le phillipin Many Pacquiao. Je n'ai pas pu m'empêcher de dire à l'homme de l'accueil que cet après-midi nous serions au Staples Center pour le Game 7 des playoffs NBA. En blaguant il me propose de me racheter mes places !! "Oh no! They are not for sale!!"

Notre hôtel est à trois-cents mètres d' Hollywood Bld. Nous sommes obligés d'aller nous y promener pour que j'y fasse crisser mes pneus sur les "étoiles" du Walk of Fame!

Il est quatorze heures c'est le moment de quitter ce lieu "mythique" mais pas terrible! En revanche, apercevoir les lettres de la colline 'Hollywood" derrière moi m'a fait frissonné... Je vois cette colline à la télé depuis tout petit. Ca m'a donné tout de suite envie de manger un chewing-gum...!!

 

Après une demie heure de métro nous voilà devant le Staples Center! Aux abords de ce lieu mythique les statues de "Magic" Johnson, Kareem Abdul Jabbar, Oscar De La Hoya ou Wayne Gretzky trônent devant cette antre du sport... Nous sommes dans la salle depuis une heure, Elsa ma compagnon de voyage a revêtu son tee-shirt rouge au logo des Clippers. A l'occasion du Game 7 les dirigeants des Los Angeles Clippers ont disposé 20000 tee-shirt sur chaque siège!!

Le match a commencé. Quelle intensité!! La salle est chauffée à blanc (ou plutôt rouge), à chaque paniers des californiens le public hurle... C'est génial!! Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili jouent sous mes yeux! Le score est hyper serré, les deux équipes sont au coude à coude. J'ai choisi mon camp, je suis pour les Clippers. Je suis avec Elsa et les 19998 autres personnes dans la salle à hurler ou s'extasier! L’atmosphère est irrespirable et l'enjeu ultime... L'immense panneau d'affichage accroché au dessus du terrain annonce trois secondes à jouer. Chris Paul vient de shooter et marquer!! Il vient d'envoyer le public au paradis.

Les Clippers viennent d'éliminer les San Antonio Spurs 111 à 109. Je viens d'assister au plus grand évènement sportif de ma vie...

Ça fait trente ans que je suis la NBA mais jamais je n'aurai imaginé être là un jour... C'était presque un rêve irréalisable!! A la sortie les spectateurs sortant du Staples Center sont aux anges.

De retour en métro nous nous sommes baladés dans Hollywood Boulevard.

Jour 3 : De Santa Monica aux canyons de Los Angeles

Jour3:

Ce matin nous quittons le quartier (surfait mais quand même sympa à faire) d'Hollywood. Dans mes réservations d'hôtel j'ai choisi le ""Azul Inn West LA"" du quartier de Westwood. Stratégiquement cet hôtel est peu cher et bien situé dans Los Angeles mais il faut impérativement une voiture ... Ca tombe bien on nous amène notre "Chrysler Dodge Caravan". C'est pas "THE VAN" de la Floride mais c'est un super véhicule (location avec Mobility Works) .

 

Allez c'est parti on file à Santa Monica, sa plage et sa grande roue. Il y a un vent fou! Je pensais qu'il ferait un peu plus chaud. Ca va il fait pas froid non plus!! En préparant ce roadtrip j'ai encore noté de bonnes adresses. Notre envie s'est portée sur le "Cha Cha Chicken" un restaurant jamaïcain situé à deux pas de la plage. Le serveur amène les plats au son de la musique jamaïcaine... C'est délicieux, copieux et au calme. Les paillotes vertes, jaunes et rouges vous font voyager...sous les airs de guitare de l'album "Talking blues" de Bob Marley.

Après notre pause jamaïcaine on est pas "chauds" pour rester trop longtemps sur Third Street Promenade la rue du shopping à Santa Monica.

Un dernier petit tour sur la plage et nous voilà parti pour Beverly Hills. Rodeo Drive la rue la plus "chère du monde" est là!

On descend de voiture une vingtaine de minutes quand d'un coup on se regarde. On reste là ? Euh!!

 

Allez on file prendre la direction de Mullholand Dr en passant par Franklin Canyon et Laurel Canyon ? J'ai noté cet itinéraire après avoir longuement hésité sur le sujet. J'avoue que les films se déroulant sur les hauteurs de Mullholand Dr ont énormement influencé ce choix (les films "Collision", "Mullholand Drive" et "Drive").

Pour apprécier Los Angeles il faut aller se perdre dans les canyons en éteignant son gps. Vous y verrez des vues splendides de Los Angeles, on y aperçoit au passage son immense étendue. Prendre une rue perpendiculaire au hasard est une surprise absolue! Des maisons sont nichées au cœur des collines desséchées. Attention dans certaines rues ça grimpe énormément!! Effectivement, sans voiture à L.A t'es foutu!!

Laurel Canyon est un ancien quartier de contre-activité des années 60, les grands musiciens du rock comme Jim Morrison et Franck Zappa y ont habité. Aujourd'hui, environ 25 films ou séries sont tournés chaque année dans Franklin Canyon. "Les feux de l'amour" et "Le silence des agneaux" en sont les plus prestigieux.

Allez, le soleil commence à se coucher il faut se trouver un beau point de vue en haut du canyon pour admirer le coucher de soleil! Le "boule de feu" plonge sur Los Angeles...

C'est magnifique!

 

A cinq-cents mètres de notre hôtel se trouve toute sorte de restaurant. Westwood est un quartier absolument pas touristique. Après de longues interrogations sur notre choix de restaurant nous optons pour un thaïlandais. C'est le "Thai Fresh" qui a obtenu gain de cause. Le "Thai Fresh" ne paie pas de mine, d'autres restaurants asiatiques le jouxtent. Je conseille fortement la "Wonton Soup Homemade" , on sent bien que celle-ci est faite "maison". Ce resto est une vraie bonne surprise!

Dernière nuit au "Azul Inn West LA".

Jour 4 : De Griffith Park à Barstow

Jour4: Hier, nous n'avons pas eu le temps d'aller voir l'excentricité des plagistes de Venice Beach! Attenant à Santa Monica, Venice Beach n'est pas le lieu incontournable de L.A...d'après les californiens!! On n'y a pas mis les pieds mais j'irai un jour car il paraît que c'est à voir...

Notre dernière matinée s'est porté sur le Farmers Market de Westwood situé à proximité de "The Grove". "The Grove" est un centre commercial en extérieur très mignon et bien entretenu mais sans grand intérêt. Dans ce lieu très vivant, toutes sortes de cuisines du monde sont vendues. Il est difficile de ne pas craquer!

 

Désormais le Griffith Park nous attend. Il est situé à l'opposé de Westwood mais sur la route de Barstow (notre destination). Le Griffith Observatory domine Los Angeles et ses immenses étendues. Il n'est pas simple à trouver mais c'est un passage obligé à L.A. Une fois dans le Griffith Park la route bordée de canyons grimpe beaucoup. On aperçoit des sentiers de randonnées avec au loin le Downtown de Los Angeles. Les amateurs de photos se régaleront dans ce lieu magique.

Les clichés de ce décor ne peuvent être ratés. Devant le dôme blanc du Griffith Observatory abritant un planétarium on est vite saisi par la beauté du paysage! "Ah tiens on aperçoit l'imposante maison vue hier sur les hauteurs de Mullholand Dr". A l'horizon on peut également apprécier les interminables rues et avenues de la deuxième plus grande ville des States... Le spectacle se trouve également derrière. Les lettres "HOLLYWOOD" sont posées sur la colline.

C'est incroyable d'être sur ce gigantesque lieu! Moi qui est lu des romans policiers de Michael Connelly ça me fait quelques chose d'être ici... Nous sommes resté près de deux heures tout là haut perchés sur la colline.

C'est l'heure de partir en direction du Motel 66 de Barstow...

Après trois heures de voiture nous approchons de cette ville étrange nommée Barstow. Cette ville est placée entre Los Angeles et Las Vegas, en plein cœur de "RIEN" mais sur la route 66.

Notre gps vient de nous lâcher, ça va pas être simple d'en trouver un ici! Il paraît que 22000 personnes habitent ici. Mais où sont-elles, que font-elles ? Il est vingt heures et tout est fermé sauf l'infâme "Panda Palace"! A l'origine en rentrant on ne savait pas à quoi s'attendre. C'est vraiment pas cher mais c'est vraiment pas bon. En revanche le personnel y est sympathique...et ce sont de vrais habitants de Barstow.

Un petit tour à la station essence pour s'apercevoir que l'on est au fin fond de l’Amérique profonde. Les gens sont barbus, tatoués, portent des salopettes, des casquettes "US Army" et ont une bière à la main...comme dans les films en fait! Nous ressentons bien que les touristes comme nous sont observés. A leur tour de se poser la question "Mais que font-ils ici ?"... L'atmosphère des alentours du Motel 66 rappelle quelques thrillers comme "Hitcher" (tourné en partie à Barstow)! On y imagine très bien un psychopathe faire du stop sur cette route...

La nuit est tombée, nous sommes devant notre motel. Le Motel 66 est tenu par un couple d'indiens très charmants. La dame nous montre notre "chez nous" pour la nuit. La moquette est haute, la bible est posée sur la table de chevet et les briques repeintes laissent un goût étrange mais typique des motels de la Route 66.

Dehors notre "Chrysler Dodge Caravan" est le seul sur le parking. Les bruits extérieurs sont un perpétuel recommencement. Avec ce vent chaud mais intense, l'hélice posée sur le toit tourne et siffle assez fort . Les trains passent et repassent derrière le motel... Tout comme l'hélice, les trains sifflent aussi. La nuit est vraiment noire dans ce bled!!

Gentillement, les propriétaires indiens du Motel 66 nous ont apporté du thé et des cookies... Super hospitalité! On en revient pas d'être accueilli ainsi...

 

Il est vingt-deux heures, Faute de gps Elsa cherche la route de demain sur son plan tandis que moi je regarde un match des play-offs NBA à la télé.

Jour 5 : De Bagdad Café à Calico Ghost Town

Jour5:

Il est dix heures nous déjeunons avec le thé et les cookies des très gentils propriétaires du Motel 66. Mauvais plan, au bout de vingt minutes on s'est déjà perdus!! Mon sens de l'orientation m'impose le silence. Elsa sort frapper dans les maisons car il n'y a pas une âme dehors! On cherche Newberry Springs sur la route 66.

 

L'itinéraire de notre roadtrip tracé par mes soins doit nous amener à Bagdad Café! A trois kilomètres du célèbre café notamment connu pour son film et sa chanson de Jevetta Steele "Calling you" nous stoppons la voiture. Un homme barbu, casquette vissée sur la tête est assis sur une chaise en bord de route. Waouh comment fait-il pour rester là en plein cagnard!! Un drapeau américain flotte à côté de lui. "You look for Bagdad Café" ? C'est cool l'homme barbu nous annonce que nous ne sommes plus qu'à 3 miles.

Devant le Bagdad Café la caravane du film est toujours là. Le café en lui même ne casse pas des briques mais vaut le détour pour sa situation géographique (je ne regrette pas ce choix). Le Bagdad Café est posé là sous la chaleur du désert de Mojave. A l'intérieur du café trônent des fanions (des CRS de Paris...Oui oui!), des maillots (de l'Olympique de Marseille, de Nantes ou du PSG), des autocollants ou des dollars signés d'anonymes, les murs de ce lieu mythique pour les frenchies est un petit musée!

En fait nous n'y avons croisé que des français!

Le soleil nous cartonne la tête, il n'est que treize heures. La suite de notre roadtrip doit nous amené à Calico Ghost Town. Calico Ghost Town est une ville fantôme. Dans les années 1880 cette ville abritait 1 200 personnes, dont 500 mineurs. Un assortiment de bars, de bordels, de lieux de paris et de quelques églises faisait vivre cette ville... Malheureusement la ville fût abandonnée après l'arrêt des mines de borax.

 

Avant d'aller visiter ce lieu il nous faut manger et se mettre au frais! On ne sera pas difficile ce midi. Allez on va au Peggy’s Sue Dinner il n'est plus qu'à 1 mile ? Quel beau choix! En rentrant à l'intérieur vous vous retrouvez dans la série "Happy Days". Fonzy et Richie Cunningham ne sont pas là mais la musique rappelle les années 60!! Sur les murs trônent des statuettes, des affiches de concert de l'époque, des articles ou des photos d'Elvis, Marylin Monroe ou Otis Reding bref c'est un "retour à l'époque de mes parents"...et on y mange bien!

C'est kitsh mais c'est l'arrêt pour manger entre L.A et Las Vegas.

 

Trois heures de l'après-midi, c'est le moment d'aller à Calico Ghost Town. Alors effectivement cette ville est une petite usine à touristes mais il y passe pas trop de gens. La ville a son saloon, son bureau de sheriff ou ses boutiques à l'ancienne.

L'entrée vaut huit dollars, cet argent est reversé pour y aménager des attractions d'époque comme un train miniature.

Ce lieu vaut le détour. Il vous rappellera "La petite maison dans la prairie" ou quelques westerns. C'est le Far West ici!!

Calico Ghost Town ferme à dix-sept heures, c'est l'heure de filer à Vegas...!!

Après trois heures à rouler sur de longues lignes droites sous les airs musicaux des Creedence Clearwater Revival de John Fogerty (ccr) ou de l'album "The Last Waltz" de The Band, nous voilà arrivés au Tuscany Hotel de "Sin City". Un tour sur le strip à faire comme tout le monde et c'est bon nous avons mérité notre nuit de sommeil...

Jour 6 : De Las Vegas au Red Rock Canyon

Jour6: Premier réveil à Vegas! Alors on m'avait dit "Waouh fais gaffe il fait chaud en mai par là-bas !". Il est onze heures il fait gris et la température est de 18°! Effectivement, quand le soleil n'est pas caché par les nuages il fait 30°! Le vent est violent et frais... Allez on se prend le p'tit déj' au bord de la piscine de notre hôtel. Il est au calme derrière le strip.

 

Le Strip de Végas c'est le boulevard où les hôtels et les casinos peuvent être les plus grands du Monde. Hier soir, on y a vu les célèbres fontaines du Bellagio... J'y ai même joué quelques pièces. En revanche j'ai pris un mojito au Bellagio qui m'a coûté vingt dollars!! Après avoir gagner ces mêmes vingt dollars à la roulette je me suis cru au casino de "Perpette les oies", j'avais oublié que j'étais dans l'un des plus "chicos" casino de Vegas!!

Cette ville est faite pour que l'on oublie la notion de l'argent... Des prêteurs sur gage sont au coin des rues où dans les casinos postés derrière des guichets à barreaux. A Vegas des gens ont tout perdu, ils ont joué leurs fringues, leurs voitures voire leurs maisons!!

Etant donné que nous n'irons pas voir le Grand Canyon, Bryce Canyon ou le Lac Powell, il nous faut voir au moins un canyon (nous préférons voir moins de choses mais les voir bien). Le choix s'est donc porté sur le Red Rock Canyon il est situé à une quarantaine de minutes du Strip.

La route que nous empruntons est magnifique!

Le panorama est exceptionnel... La route est presque déserte, les montagnes de grès dominent l'horizon. La faune du Red Rock Canyon accueille des aigles royaux, des crotales ou des grenouilles léopard.

En fait on s'attend à tout moment à voir débarquer des indiens et des cowboys... Des parois de la montagne sont en grès rouge, la plus grande paroi fait plus 1000 mètres!! Nous sommes repartis très lentement pour profiter encore un maximum de cette beauté. Il y a beaucoup d'arrêts "photos" à faire, le site dispose de nombreux points de vue.

 

Le Red Rock Canyon est à ne pas manquer. A cinq bornes de là, nous sommes au Bonnie Spring Ranch. Le Bonnie Spring Ranch est une réplique de la ville telle qu'elle l'était en 1880 à l'époque de l'exploitation minière. C'est sympa pour les enfants! Allez on y va ?

 

Ce soir c'est soirée à Fremont Street, le vieux Végas des années 60... En fait à Las Vegas t'as deux choix : c'est le Strip ou Fremont Street. Personnellement le Strip j'ai pas trop aimé. C'est vrai que l'intérieur des hôtels sont incroyables mais ça reste que du fake.

En revanche, Fremont Street c'est des shows, des stripteaseuses, magiciens, peintres, chanteurs ou danseurs à tous les coins de la rue... C'est un quartier un peu sale mais qui vaut vraiment le détour. Au dessus de Fremont Street sont accrochés des leds surplombant les différents spectacles de rue. Ce dôme de lumière est le plus long du monde! Dans ce quartier nous avons ri de voir toute cette excentricité! C'est aussi ça les States...tout et son contraire!! J'ai quand même joué quelques pièces à la roulette. Les jetons sont moins chers qu'au Bellagio...

Il est temps de rentrer à l'hôtel.

Jour 7 sur Las Vegas Strip

Jour7:

Journée et nuit à Las Vegas Strip.. Rien à dire c'était une journée de trop! On a erré dans le Strip sous un vent froid. Si t'es pas trop joueur, trois nuits à Vegas c'est inutile...sauf si tu dois chercher un gps pour retrouver ton chemin sans perdre de temps!!

Pour meubler le reste de notre temps nous sommes allés à l'Outlet au sud de Vegas y faire des emplettes...

Jour 8 : Sur les routes de l'Arizona

Jour8:

Ca y est on quitte enfin Vegas et le Nevada! C'est un soulagement pour tous les deux. Il est onze heures on file pour le Lac Mead. Le lac Mead est un lac artificiel qui s'étend entre le Nevada et l'Arizona, au sud de Las Vegas. Lorsque que l'on a aperçu le lac on a cru rêvé. C'est un poster ?

Il y a beaucoup de "scenic drive" aux Etats Unis et celui-ci est vraiment à voir. Les vues y sont magnifiques. On peut même s'y baigner! L'attrait pour le Lac Mead est intéressant car il se trouve juste à côté du Hoover Dam (Barrage de Hoover).

En fait, le Hoover Dam a créée le Lac Mead. Ma première réaction lorsqu'on a aperçu le pont et le barrage fût "Waouh c'est immense ce truc!!". La vue est à couper le souffle. Si tu veux faire de belles photos tout en étant proche de Vegas il ne faut pas hésiter à faire la petite heure de voiture...

 

On a un long périple qui nous attend, nous sommes attendus à Palm Springs dans le sud de la Californie (20 miles de la faille de San Andrea). Mais avant ça c'est parti pour Oatman dans l'Arizona. Ce petit village est perché dans les montagnes et placé sur la "Historic Road 66"!! En 2000 il n'était plus que 128 à vivre à Oatman!! Il paraît que là bas les ânes sont en liberté dans la (seule) rue.

Nous avons traversé les supers paysages de l’Arizona. Encore une fois on s'attendait à ce que les indiens et les cowboys débarquent...

C'est incroyable comme tous ces paysages me paraissent familiers!! Dehors il fait facile 35°! Pour se rendre à Oatman nous devons passer par Kingman une ville de 30000 habitants. Kingman est situé sur la "Historic Road 66".

 

Notre nouveau gps "américain" ne détecte pas Oatman! Elsa est partie demandé quelle destination nous devions prendre. Revenue à la voiture les nouvelles ne sont pas bonnes. Oatman est encore à une heure...(ça on le savait!). En revanche les "piliers" de bar sont sceptiques sur le fait que notre "Chrysler Dodge Caravan" accède à Oatman (j'avais déjà lu des commentaires à ce sujet). Moi je ne suis pas chaud pour essayer. Si ça passe c'est génial mais si ça ne passe pas on perd le reste de la journée, il est déjà 17h. Ce soir on dort à quatre heures de Kingman, à Palm Springs!! Oatman est à l'opposé.

 

Nous sommes maintenant posé dehors à la table du "HomeMR D'Z RoAD 66 DIner" à Kingman. Tous les clichés de la route 66 sont présents! La citerne géante, les murs peints à la gloire de la "Motherr Road" et les vieux pick-up plantent le décor. Le "HomeMR D'Z RoAD 66 DIner" est un bon petit arrêt à Kingman.

Rassasiés nous sommes partis vers notre destination du soir malheureusement notre gps n'a pas indiqué une route fermée!! Une heure de plus à rouler!!

Elsa est la seule à conduire, on préfère faire des pauses. Et quel choix on a fait là! Comme à Barstow (la ville du motel 66) nous nous sommes demandés ce que nous faisions ici ? Needles c'est cinq milles habitants au milieu de "RIEN". Nous on veut s'arrêter boire quelque chose pour faire notre pause. On a croisé une seule personne. Un homme torse nu, cramé par le soleil, il porte aussi une casquette kaki "U.S.Army" et un sac à dos. Il marche, marche et marche encore sans savoir où aller!

Pour lui la route est encore longue... Il nous a indiqué le seul lieu ouvert de la ville. C'est chez Denny's. Il est déjà dix-neuf trente...

En fait, heureusement qu'on est pas aller à Oatman! (il nous reste encore trois heures de route jusqu'à Palm Springs).

Quand on est rentré chez Denny's nous avons eu de longues crises de rires. Chez Denny's c'est original, les serveurs ont tous leurs styles "route 66". La serveuse obèse à la jupe moulante et aux gosses lunettes vient de passer le relais à son collègue à l'oeil crevé!! Au tour de nous la moyenne d'âges à table est d'au moins quatre-vingt-dix ans!! Les papys et mamies dégustent leurs hamburgers en buvant leurs sodas! Le dépaysement est total.

Au tour de chez Denny's il y a un motel et autour c'est le "grand nulle part"! On ne peut pas rester plus d'une heure ici! Et pourtant Needles est un arrêt stratégique (c'est une de seules villes dans un rayon de cent bornes) entre Los Angeles et Grand Canyon.

Allez on file pour Palm Springs dans le désert de Mojave. Ca y est nous sommes sauvés nous apercevons de la lumière et des signes de vie! Depuis plus d'une heure nous n'avons croisé aucune voiture sur la route... Notre jauge de réservoir diminue de plus en plus, c'est pas le moment de tomber en panne! On s'est fait quand même fait une petite frayeur avec cette histoire d'essence.

Lors des trois heures de route entre Needles et Palm Springs nous n'avons traversé que deux villes dont celle au nom étrange de Desert City, c'est pour dire!! (l'autre ville est Indio). L'essentiel de la route se passe dans le désert de Mojave. A une centaines de bornes de Palm Springs commence le Joshua Tree Park malheureusement on a rien vu il faisait nuit!

Nous sommes enfin arrivés au Vagabond Inn vers minuit. Notre lit nous attendait..

Jour 9 : Enfin à Palm Springs

Jour9:

Notre roadtrip se termine ce soir à San Diego. En fait j'ai échangé mon appart avec des californiens de San Diego pendant trois semaines. Lorsque l'on était sur les routes américaines, eux visitaient Montpellier et dormaient chez moi...

Après Palm Springs nous serons encore treize jours à San Diego... C'est cool les échanges d'appart'!!

Au réveil on a pris un bon coup de chaud. Il fait facile 35°à dix heures! Les 35° ne nous refroidissent pas pour aller prendre le petit déj' au tour de la piscine. Notre hôtel, le "Vagabond Inn" est super agréable. Il est au calme, au pied des montagnes désertiques. On imagine obligatoirement la plage à Palm Springs, Le ciel totalement bleu et les hauts palmiers à jupons laissent transparaitre une ambiance assez proche d'une ville de bord de mer! Et pourtant on est à plus de deux heures de l'océan Pacifique...

Palm Springs est une sorte de "ville oasis" . Tout est vert mais c'est le désert ici..!.

Avant de visiter tranquillement la ville nous avons rendez-vous avec l'Aerial Tramway. Au pied du téléphérique la chaleur s'est intensifiée. Il est midi et on crève de chaud. Ca y est c'est parti, on doit arriver tout là-haut. Les sensations sont fortes surtout quand on n'est pas fan de manèges... La vue est formidable. On peut presque distinguer la faille de San Andreas!! (eh oui!!).

Au sommet, un immense chalet est posé. Le chalet fait face à la vallée de Coachella et tourne le dos au Mont San Jacinto. D'un côté le désert et de l'autre la forêt... Ah j'aurai bien passé une nuit de plus dans ce coin de la Californie!! Le Mont San Jacinto est sillonné par les sentiers. Pique-niquer ici est une vraie bonne idée (nous nous avons mangé en plein cagnard deux heures après...).

Le passage par l'Aerial Tramway lorsque l'on est à Palm Spring est pour moi un incontournable! Etre face à la vallée de Coachella me touche beaucoup. Je suis mélomane et je m'intéresse beaucoup à l'histoire de la musique. La vallée de Coachella accueille l'un des plus grand festival de musique des Etats-Unis (Coachella Festival)! C'est dommage on l'a raté à trois semaines près!! Tant pis je reviendrai... Tout là-haut il fait vingt degrés de moins que dans la vallée!!

Nous avons pris un bon coup de frais (c'était nécessaire)...Une fois revenu en ville nous nous sommes pris pour des américains. Nous voulions un restaurant ombragé et nous l'avons trouvé. La chaleur et les "portions américaines" ont eu raison de nous. En fait nous avons demandé une boîte pour repartir avec le reste de notre repas non terminé (tous les américains le font). Et en dessert notre choix s'est porté sur un tiramisu et un gâteau aux fruits "portion américaine" bien sûr...(c'est la loi!lol)

Quand j'ai vu arrivé les parts j'ai presque failli m'enfuir tellement j'avais peur de tout engloutir . "It's possible to have another box for the dessert please ?". Nous avons erré agréablement à l'ombre et pris le frais dans les galeries d'arts... Moi ce qui m’intéressait c'était la clim'...!

Bien évidement nous n'avons pas pu éviter le soleil. J'ai beaucoup aimé Palm Springs. Un dernier petit tour pour profiter encore un peu du désert et nous voilà de nouveau sur la route.

En repartant j'avais très chaud et je me sentais desséchè! C'est à ce moment que j'ai pensé à Blondin quand il traverse le désert! (Le bon, la brute et le truand).

Direction San Diego...(Articles et photos sur San Diego dans la menu "Roadtrip Etats-Unis).

Commentaires : 0